06 20 89 32 69

 

    edouard.raffin@gmail.com

Mon parcours

 

Je suis Avocat depuis 2014, date de ma prestation de serment à la Cour d'appel de Lyon.

"Je jure comme avocat d'exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité".

Mon cursus de Droit s'est déroulé à l'Université Lyon III et après un mastère spécialisé à l'ESC Toulouse dans l'environnement, je me suis présenté à l'examen du Barreau.

Je souhaite agir contre l'inertie des politiques publiques en matière de transition écologique et contre le "business as usual".

J'ai vu dans la robe noire un moyen efficace pour défendre les hommes et la terre.

            
crédit : Amédézal

 

  • Quelques-uns de mes engagements :

 

En tant qu'avocat

En 2015, en plein débat parlementaire sur la loi de transition énergétique (n°2015-992 du 17 août 2015), à l'heure du mouvement "End Fossil Fuel", je participe aux recours contre le projet de pipeline gazier de Marseille à Dunkerque (c/ SA GRTgaz contentieux au Tribunal administratif de Grenoble).

En 2016, je portais les revendications de plusieurs « EHS » - les personnes dites électro hypersensibles, à cause de l’usage intensif des technologies sans fil (antennes relais, portables, Wifi, DECT, CPL…). Nous avons obtenu gain de cause en appel. Le Juge a reconnu leurs préjudices et leurs difficultés au quotidien. Une aide leur est donc versée (arrêts Cour Nationale de l'Incapacité, 13 mars 2018, n°1506913 et 3 avril 2018 n°1602386).

Nous travaillons à présent à la création de zones blanches en France.

En 2018, je représente 10 collectifs d'habitants et 2 communes refusant l’installation des compteurs communicants d’électricité dits "LINKY" (c/ SA ENEDIS, filiale à 100% d'EDF), projet dénoncé par la Cour des comptes elle-même, comme étant peu avantageux pour les usagers et très intrusif dans la vie privée.

 

En tant que militant

  • Les ONG et l'arène internationale

Depuis 2009, j'ai suivi les négociations arides de la CNUCC (« Convention Cadre des Nations-Unies sur le Changement Climatiques »). Et en 2012, nous avons participé aux débats du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro (Sommet "Rio+20"). A chaque sommet, les mêmes promesses, la même inertie et un cadre juridique qui peine à opérer la rupture avec l'ancien monde. 

Seule la conférence climat de Paris (COP21, décembre 2015) a relancé la dynamique internationale. Mais la mise en oeuvre de l'Accord patine (nous verrons à la prochaine conférence qui aura lieu à Kotowice, Pologne, 3-14 décembre 2018, où il est proposé de faire la transition écologique par...les centrales à charbon !!).

  • En France

En 2015, j'ai rencontré l’association Notre Affaire A Tous regroupant avocats, juristes et professeurs de Droit, présidée par le climatologue français Jean Jouzel. Cette association dénonce l'inefficacité, voire, l'inaction fautive de l'Etat français dans la lutte contre le dérèglement climatique. La première étape de la procédure a été lancée en décembre 2018 sous le nom "Affaire du siècle". En 2 mois, nous avons eu 2 millions de signatures de soutien.